Tag Archives: Mon âme est triste jusqu'à la mort!

Alphonse de LAMARTINE (1790-1869) : Mon âme est triste jusqu’à la mort!

… J'ai vécu ; c'est-à-dire à moi-même inconnu Ma mère en gémissant m'a jeté faible et nu ; J'ai compté dans le ciel le coucher et l'aurore D'un astre qui descend pour remonter encore, Et dont l'homme, qui s'use à … Continue reading

Posted in    > D, Poètes classiques | Tagged , | Leave a comment